Lucie Marchand, artiste visuelle | Reflet du Souvenir dont le Cadre me Souvient, 1984
1806
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-1806,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,

Reflet du Souvenir dont le Cadre me Souvient, 1984 Catégorie: Installation, Photographie

Reflet du Souvenir dont le Cadre me Souvient, 1984
Installation photographique

Exposée à la Galerie Motivation V, Montréal (Québec), du 18 au 29 avril 1984

À égale distance de celles-ci, quatre projecteurs diapos projettent chacun une image sur une fenêtre suspendue. Derrière elles, un écran absorbe les quatre projections et leurs ombres. Le spectateur circule dans les trois corridors formés par les projecteurs, les fenêtres et l’écran derrière lequel il peut entrer. Son ombre s’additionne aux autres.

Sous un éclairage différent, les quatre diapositives projetées présentent une même scène; en avant-plan, la silhouette du buste d’une femme vue de dos semble regarder la silhouette d’un homme. Il est debout derrière un rideau translucide et semble la regarder. Derrière lui, une fenêtre voilée d’un rideau donne sur la rue.

Sur chaque fenêtre, une intervention interroge un aspect de l’espace photographié : reflet – du souvenir – dont le cadre – me souvient. Les trois premiers jouent à l’échelle du milieu projeté tandis que me souvient le fait à l’échelle humaine.

Le processus de création est défait, refait, multiplié par le déplacement des spectateurs et la projection de leurs ombres. Plus il y a de présences, plus le passé s’efface. Il reste alors la photoluminescence du souvenir et la rencontre.

Ombre : De l’ombre mise en scène à l’ombre du spectateur