Lucie Marchand, artiste visuelle | Démarche
1653
page-template-default,page,page-id-1653,ajax_updown_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,

Démarche

dessin_meandres

À la source de mes créations est la rencontre d’un milieu que je choisis d’apprivoiser un peu à la manière du Petit Prince ; après une rencontre fortuite, c’est le renard qui lui apprend comment il doit être apprivoisé. Je procède par va-et-vient entre la création d’images issues de cette expérience, les influences de celles-ci sur l’apprivoisement, la création de nouvelles images et ainsi de suite jusqu’à saturation, satiété et plénitude. Je prends tendrement le temps de créer et j’insère cette sensible lenteur dans mes réalisations. Peu à peu, elles prennent forme en absorbant ces couches temporelles physiques et réflexives. Je présente la transformation d’une expérience, d’une pensée, d’une émotion, d’une imagerie, toutes liées au sentiment d’être là, d’exister dans un milieu donné. Mes matières sont le dessin, la photographie, la vidéo, la lumière, l’enregistrement sonore et l’installation.

Prendre le temps d’aimer, de penser et de former sont parmi les manquements de l’implantation trop rapide des technologies numériques branchées sur un flux de production dont je tente de libérer mon approche artistique en toute indisciplinarité. Ainsi, je m’impose la contrainte d’éviter la mention du mot « production » en regard de ma démarche artistique.

La série photographique Totems est en cours depuis 2007. De ce projet, dérivent depuis 2014 la suite d’installations vidéo Ombres portées, Casting Shadows, mais voilà qu’en 2017 une nageuse, émerge du projet Le Retour (depuis 2003)  dans la vidéo en cours d’Ombres portées, Casting Shadows 2016…et ainsi de suite, on verra bien ce que ça donne.